Un manuscrit chrysostomien du 9e siècle… à vendre

Le ms. Basel, UB, B. II. 25, l’un des plus anciens témoins des Homélies Sur Matthieu de Chrysostome, qui était en dépôt apparemment depuis presque quarante ans à l’Universitätsbibliothek de Bâle et qui fut autrefois décrit dans un article spécial par le R.P. Michel Aubineau et Ernst Gamillscheg[1], sera mis en vente chez Sotheby’s le 3 juillet prochain: estimation entre 200 et 300.000 livres sterling (= entre env. 227.000 et 340.500 euros) !…

Voici le lien vers la notice n° 8 du catalogue « Medieval and Renaissance Manuscripts and Continental and Russian Books, London, 3 July 2018, 10:30 AM BST », qui donne une notice développée :
http://www.sothebys.com/en/auctions/ecatalogue/2018/medieval-and-renaissance-manuscripts-and-russian-books-l18403/lot.8.html

Sur la contre-garde antérieure (voir la photo sur le site de Sotheby’s), on aperçoit un « Ex libris Freiherr von Selchow » : selon la notice de vente, le manuscrit a appartenu jadis à Bogislav Freiherr von Selchow (Köslin, Poméranie [Koszalin, Pologne], 4 juillet 1877 – Berlin, 6 février 1943), parolier, officier de marine et commandant du Freikorps «Studentenkorps Marburg» (StuKoMa) ; selon Patrick Andrist («Structure and History of the Biblical Manuscripts Used by Erasmus for His 1516 Edition», in : Basel 1516. Erasmus’ Edition of the New Testament, 2016, p. 85 et n. 14), il s’agirait plutôt du juriste allemand Johann Heinrich Christian von Selchow (Wernigerode, 26 juillet 1732 – Marburg, 21 avril 1795), professeur de droit à Göttingen et à Marburg.

Puis il est passé à Martin Wahn (1893-1970), dans le Bade-Würtemberg, et à son petit-fils, l’écrivain Wilfrid Jaensch (Gleiwitz/Gliwice [Pologne], 6 nov. 1941 – Berlin, 17 juin 2015). Ce dernier, résidant depuis 1945 dans le canton de Bâle, et qui vivait à Berlin Ouest depuis 1985, avait laissé, en 1980, le manuscrit en dépôt à l’Universitätsbibliothek de Bâle.
Sur une étiquette collée à la contre-garde antérieure (dont le début est visible sur la photo de Sotheby’s), on lit la note suivante, de Christine Jaensch, née Waber, datée du 7 janvier 1974:

“Dieses Erbstück aus dem Nachlass seines Grossvaters | Pfarrer und Superintendent Martin Wahn, | geb. 1.11.1893 in Neusalz, Schlesien | gest. 29.12.1970 in Singen Htw. [= Hohentwiel] | gehört seinem Enkel Wilfrid Jaensch, geb. 6.11.41 in Gleiwitz Ob. Schl. [= Oberschlesien] | wohnhaft in Bubendorf, Basel-Land, Schweiz, Erlenstrasse 3. | Singen Htw. d.7.1.74”.

[«Cet héritage sur la succession de son grand-père | le pasteur et surintendant Martin Wahn, | né le 1er novembre 1893 à Neusalz, en Silésie | décédé le 29 décembre 1970 à Singen Hohentwiel [dans le Bade-Wurtemberg] | appartient à son petit-fils Wilfrid Jaensch, né le 6 novembre 1941 à Gliwice, en Haute-Silésie, | en résidence à Bubendorf, Canton de Bâle, Suisse, Erlenstrasse 3. | Singen Hohentwiel, le 7 janvier 1974»]

C’est vraisemblablement le décès de ce dernier qui a occasionné la mise en vente du manuscrit…

La notice de vente a également été postée récemment par Roger Pearse sur son blog :
https://www.roger-pearse.com/weblog/tag/chrysostom/ [Posted on June 9, 2018 by Roger Pearse]

Pierre Augustin

[1] E. Gamillscheg et M. Aubineau, «Eine Unbekannte Chrysostomos-Handschrift (Basel Universitätsbibliothek, B II 25)», Codices Manuscripti. Zeitschrift für Handschriftenkunde 7 (1981), p. 101-108. Le manuscrit avait été omis dans les Codices Chrysostomici Graeci III, mais l’omission a été réparée dans Codices Chrysostomici Graeci. VIII, I. Codices Ancyrae et Constantinopolis descr. Francesca P. Barone ; II. Addenda et Corrigenda ad volumina I-IV curauit Sever J. Voicu (Documents, Études et Répertoires 88), Paris, CNRS Éditions, 2018, n° III 71a, p. 221-222.

Deux colloques et une journée d’étude avec Jean Chrysostome

Jean Chrysostome sera à l’honneur lors de deux colloques en Allemagne et d’une journée d’étude en France dans les prochaines semaines.

Le premier colloque a lieu à Bad Homburg (près de Francfort), du 21 au 23 juin 2018, et s’intitule « The Transmission of Early Christian Homilies from the Late Antiquity to the Middle Ages« . Il est organisé par le Pr.  Hartmut Leppin (Université de Francfort) et par Philip Forness, tous deux responsables du projet « Polyphonie des spätantiken Christentums ». Le colloque portera sur plusieurs auteurs précis : Jean Chrysostome, Augustin d’Hippone, Shenouté d’Atripe et Jacques de Saroug. Pour Jean Chrysostome, les communications sont assurées par Wendy Mayer, Sever J. Voicu, Emiglio Bonfiglio, Aneta Dimitrova, Alexandre Tsakos et Philip Forness.

Le programme est disponible ici.

Le second colloque a lieu à Regensburg (Ratisbonne) du 3 au 6 juillet 2018 et s’intitule « Towards the Prehistory of the Byzantine Liturgical Year, Festal Homilies and Festal Liturgies in Late Antique Constantinople« . Il est organisé par le Pr. Harald Buchinger. Les communications autour de Jean Chrysostome et Sévérien de Gabala sont assurées par Wendy Mayer, Harald Buchinger, Holger Villadsen, Annette von Stockhausen, Sever J. Voicu, Sergey Kim, Radu Garbacea, Katharina Reihl ; d’autres communications autour du cycle pascal à Constantinople seront présentées, notamment par Matthieu Cassin et Richard Bishop.

Le programme est disponible ici.

Enfin, une journée d’étude consacrée au thème « Prédication et sacrement » (antiquité tardive et Moyen Âge) aura lieu ce samedi 16 juin 2018 à l’ENS de Lyon. Elle est organisée par Marie Pauliat et Pierre Molinié. La communication de ce dernier portera sur « La dynamique eucharistique de la prédication chrysostomienne » ; les répondants seront Agnès Lorrain (pour Origène) et Arnaud Perrot (pour Basile de Césarée). La discussion est un point de départ pour de futures recherches et rencontres autour des deux notions de l’intitulé.

Le programme est disponible ici.