Une momie à la langue d’or

Dernière nouvelle scientifique pour les chrysostomiens, dans un article paru ce mercredi 3 février dans Paris Match!

Non, bien sûr, il ne s’agit pas d’une relique de l’évêque de Constantinople, qui repose bien là où il doit. Mais la photo publiée laisse rêveur. Sur le site de Taposiris Magna, en Égypte, a été découverte une momie datée du 1er siècle avant J.C., avec au creux de la mâchoire une langue d’or. Ce « chrysoglotte » était-il, en précurseur de Jean Chrysostome, un brillant orateur? Ce serait plutôt le contraire, si l’on en croit les hypothèses avancées sur la raison de cette « prothèse », parlant de « problème d’élocution » ou de « mutisme ». Quant à la faculté de parler « dans l’au-delà », la comparaison ouvre la voie à l’interrogation…

Merci à Nicolas Reveyron qui m’a signalé cette « autre forme de chrysostomie ».

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.