Observations pour l’édition des panégyriques des femmes martyres de Jean Chrysostome

par Nathalie Rambault (HiSoMA – Sources Chrétiennes)

La tradition des panégyriques de martyrs repose pour l’essentiel sur les recueils de sermones panegyrici, dix codices copiés entre les Xe et XIIIe siècles. Éditer les panégyriques en l’honneur des femmes martyres à partir de ces sources pose différents problèmes parce que nous avons affaire à des témoins dont le texte a été remanié à des degrés divers. Un même manuscrit peut ainsi, d’un texte à l’autre, ou même dans un même texte, puiser à différentes branches de la tradition. Et la raison d’être de ces interventions qui ont parfois une incidence sur le sens du texte n’est pas facile à déterminer. Le défi sera de reconstituer autant que possible le texte en s’appuyant sur des témoins qui ont subi des accidents de transmission et des interventions plus ou moins importantes.

Le résumé complet:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.