Chrysostome et Sources Chrétiennes à Athènes (23-25 février 2018)

Jean Chrysostome et son œuvre ont fait l’objet de plusieurs communications lors du colloque « Les Sources Chrétiennes: apports grecs et latins à la culture européenne », organisé à la Bibliothèque Nationale d’Athènes du 23 au 25 février 2018. Lors d’un session qui était consacrée à l’Antiochien le 23 février, deux spécialistes ont pris la parole.

Konstantinos Bozinis (Faculté de philosophie de l’Univ. de Thessalonique), sur « La théologie politique de saint Jean Chrysostome: une comparaison avec la Cité de Dieu de saint Augustin », a développé un parallèle inattendu, mais probant entre les deux auteurs, bien loin de l’idéalisme constantinien d’Eusèbe de Césarée.

Catherine Broc-Schmezer (Faculté des lettres de l’Université Lyon 3), quant à elle, a souligné le paradoxe suivant: en raison du nombre démesuré de manuscrits des œuvres majeures de Jean Chrysostome (Homélies sur Matthieu, Jean, la Genèse, etc.), ce sont d’autres écrits qui sont édités ces dernières décennies; dès lors, les éditions modernes disponibles esquissent une image très parcellaire de Jean – comme une Vénus de Milo… dont on n’aurait que les bras!

Au colloque participaient également d’autres chrysostomiens: entourent ici les deux orateurs (de gauche à droite) Marie-Ève Geiger, Pierre Molinié, Guillaume Bady et Jan-Paul Lesimple (qu’il soit ici remercié pour cette photo).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *