L’édition interrompue des Sermons contre les juifs et les judaïsants de Jean Chrysostome

L’édition des Sermons contre les juifs et les judaïsants pour les Sources Chrétiennes est interrompue depuis de nombreuses années, en particulier parce que les collations des manuscrits ont été perdues du fait du format irrécupérablement obsolète des fichiers qui les contenaient. Prenant acte de cette interruption durable, Rudolf Brändle, qui est à l’origine de l’entreprise, a souhaité que le travail déjà effectué, à défaut d’être publiable, soit mis en forme et mis au moins d’une certaine manière à la disposition des chercheurs.

À la demande de R. Brändle, j’ai donc composé les Sermons en un volume de 670 pages et l’ai fait imprimer à 10 exemplaires pour les auteurs (R. Brändle, Wendy Pradels et Martin Heimgartner). R. Brändle a mis un exemplaire en dépôt à la Bibliothèque universitaire de Bâle (dans le fonds qui porte son nom) et j’en ai déposé un autre dans celle des Sources Chrétiennes.

Les 670 pages comprennent un avant-propos et l’introduction générale par R. Brändle, plusieurs chapitres par M. Heimgartner et W. Pradels, l’introduction à l’histoire du texte par W. Pradels, une bibliographie (tous ces éléments allant jusqu’à la p. 200), et, dus aussi à W. Pradels, un texte grec nouveau fait sur la base de collations hélas disparues, et une traduction de travail avec annotation minimale.

Voici ce que j’écris comme éditeur dans une note liminale (p. 11-12) :

Ce volume a été composé à partir du dernier état des fichiers, qui, moyennant quelques modifications en 2017, et d’autres faites en mars et en juin 2022, remonte pour l’essentiel à 2011, y compris l’avant-propos, conservé tel quel dans les pages précédentes.

Le titre Sermons contre les juifs et les judaïsants, inspiré de celui du Sermon 1, entend indiquer l’intention globale de ces textes, connus en grec sous le titre λόγοι κατὰ Ἰουδαίων.

Dans l’introduction, les parties rédigées par R. Brändle et M.Heimgartner ont initialement été traduites par Annie Courbon-Kösters. À quelques détails près, le texte grec est celui établi par W. Pradels sur la base des collations qu’elle a faites des manuscrits et de l’histoire du texte qu’elle a rédigée dans l’introduction ; j’ai précisé en notes les rares modifications que je suggère par rapport au texte du Sermon 3 publié en ZAC 5. À défaut de données complètes, l’apparat critique n’a pu être présenté. Comme le texte est resté provisoire, la traduction et les notes n’ont pas fait l’objet d’une révision approfondie.

(…) j’ai pu élaborer un index à partir de l’apparat biblique – lui aussi provisoire, et objet de modifications mineures effectuées pour ce volume (…). En guise de vérification, seule la suggestion de plan que je me suis permis d’insérer dans la table des matières pour faciliter la lecture (Excursus 5) renvoie à une linéation à jour.

Comme le dit la citation en exergue, habent sua fata libelli…


3 réflexions sur « L’édition interrompue des Sermons contre les juifs et les judaïsants de Jean Chrysostome »

  1. Cher Guillaume,
    Merci beaucoup, c’est super que tout ce travail soit malgré toutes ses imperfections valorisé, et que le texte puisse être consulté aux Sources. Je reste convaincu que ce texte aurait toute sa place dans la “vraie” collection des Sources chrétiennes. Peut-être un travail éditorial à reprendre d’ici quelques années…

  2. Ping : A discontinued edition of Chrysostom’s “Adversus Judaeos” – Roger Pearse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.